fbpx

Le niveau de forme physique des adolescents et des adolescentes a fortement diminué depuis les années 1970. La raison principale de cette baisse n’est pas seulement la réduction du temps consacré à l’activité physique (exercice, vélo, marche, etc.), mais aussi l’augmentation du temps de sédentarité (console, téléviseur, etc.).  Améliorer le bien-être des lycéens afin de développer la promotion de la santé au sein des établissements est une mission que s’est lancée l’IRFO avec le soutien de la région Hauts-de-France et l’Agence Nationale du Sport.

Pour cette première année, le programme a été proposé et mis en œuvre dans 3 lycées des Hauts-de-France :

  • La Hotoie (Amiens)
  • Henri Darras (Liévin)
  • Notre Dame de Sion (Saint Omer)

Les objectifs de ce dispositif sont de sensibiliser et développer les compétences psychosociales des lycéens dans les domaines de l’alimentation, de l’activité physique et du bien-vivre ensemble, ainsi que de les habituer à la pratique régulière d’activités physiques et du bien-être, pour lutter contre la sédentarité. Ce projet s’adresse également aux établissements pour les aider à développer la promotion de la santé des lycéens mais également de promouvoir l’activité physique, une alimentation saine et des activités liées au bien-être.

 

 

Une enquête menée dans les lycées

En premier lieu, une enquête a été menée sous forme de questionnaire avec pour objectif de connaitre les habitudes des lycéens, leur situation au lycée et l’impact qu’a pu avoir la crise sanitaire sur leur santé physique et morale. Il abordait plusieurs grands thèmes essentiels dans la vie de chacun (sommeil, stress, estime de soi, place des écrans, regard de l’autre, activité physique, alimentation…). Les réponses, anonymes, ont constitué un matériau précieux, analysé par l’IRFO et les équipes éducatives de chaque lycée, qui ont réfléchi et co-construit les propositions qui seraient faites aux élèves pour l’année 2021-22.

Cet axe de réflexion a permis aux lycées d’établir des activités pour améliorer la vie des lycéens dans leur établissement, en se basant sur les thématiques qui sont le plus ressorties lors de l’enquête.

 

 

Les actions menées dans les différents lycées

A Amiens plusieurs thématiques se sont dégagées : la forme physique, le bien-être (apparence – regard des autres, poids) ainsi que la vie affective et sexuelle. En premier lieu ressort l’amélioration de la forme physique, pour laquelle un test Diagnoform© a été réalisé afin d’évaluer le niveau de forme physique, des solutions d’accompagnement à la pratique sportive (en plus de l’EPS) ont été menées sur toute l’année scolaire et à destination de tout le lycée, des rencontres avec des clubs sont organisées (avec le label Paris 2024), sans oublier la mise en place d’exercices de yoga et de respiration.

A Saint-Omer, les thématiques qui se sont dégagées sont le bien-être (l’image du corps, l’estime de soi, les écrans, les réseaux sociaux), le sommeil, la vie affective et sexuelle et la confiance en soi. A cela, des actions déjà eu lieu comme un intervention théâtrale sur le sommeil, les écrans et les réseaux sociaux suivi d’un échange avec les élèves. Un espace de parole et des ateliers sont également mis en place sur l’image, le corps, l’estime de soi, le genre et l’identité sexuelle.

Nous retrouvons les mêmes thématiques à Liévin avec quelques actions similaires telles que l’espace de discussion et de sensibilisation sur l’image et l’estime de soi, l’intervention théâtrale suivi d’un temps d’échange et un forum sur le sommeil (mené par l’INSV). Les élèves ont également passé le Diagnoform© Tonic et participé à un atelier sur l’activité physique des filles : « Filles et activité physique, lever tous les tabous ».

Dans chacun des lycées est également proposé un atelier pour les enseignants afin de les aider à repérer les fragilités et à orienter les élèves.

 

Le programme « Bien dans mon lycée, bien dans mes baskets » a pour vocation d’encourager les bons comportements pour aider les jeunes adultes en devenir à prendre soin de leur santé. Après les retours positifs des élèves et des enseignants, les lycées ont décidé de reconduire ces actions à la rentrée prochaine et de nouvelles actions seront portées dans de nouveaux lycées.

 

Pin It on Pinterest

Share This
Consent Management Platform by Real Cookie Banner